Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 18:52

The-incident-divide.jpg

Evidemment, parfois on est agréablement surpris par les films et parfois on est déçu...
mais alors déçu...

On est d'autant plus déçu lorsqu'en lisant le script, en regardant le teaser et le casting,
on se dit : ça va être une tuerie ce film !

 

Les 2 derniers exemples en date lors du Festival hallucinations Collectives (Festival très sympa avec de très bonnes surprises), j'ai nommé The Incident du réalisateur Alexandre Courtès qui démarrait pourtant sur de bonnes bases :

 

Le Synopsis : Suite a une tempête ayant coupé toute électricité, un groupe de cuisiniers travaillant dans un hôpital psychiatrique accueillant de dangereux criminels se retrouve coincé à l'intérieur du bâtiment.  En compagnie des détenus désormais en liberté...

Bande-Annonce The Incident

 

Dès le début, on se sent vraiment dans le film : les personnages, le bâtiment, ses couloirs, ses malades.. une sensation de malaise s'installe petit à petit suite au fameux "Incident". L'atmosphère va devenir plutôt pesante et on s'attache assez vite à cette bande de cuistos-zikos..Tout au long du film, la tension monte et on a envie de savoir comment tout ce "bordel" va se terminer. Techniquement et visuellement rien à dire, la mise en scène est très réussie mais malheureusement la fin de ce film n'est clairement pas à la hauteur du reste..

Alors on se dit mais Qu'est ce que c'est ? qu'est-ce qui se passe ? Alexandre Courtès ?

ça part dans des images vaguement oniriques, il y a deux scènes un peu improbables et étranges, on éspère deviner le destin du personnage principal (son basculement dans la folie ?) J'aimerais vraiment que le réalisateur m'explique ce qu'il a voulu essayer de faire passer par ces images, c'est franchement pas clair et c'est bien dommage !

 

(le plus mauvais pour la fin ?)

michael-biehn-divide.jpg

 Ma seconde déception s'intitule The Divide du réalisateur  Xavier Gens, qui était présent pour la projection et qui ma foi, à l'air bien sympathique.. Il nous a d'ailleurs livré une petite anecdote à propos du film puisqu'il a été financé par les parents d'un stagiaire de l'équipe technique à hauteur de 2,5 millions de dollars (tout de même !).

 

Le synopsis : Quand une explosion cataclysmique ravage la ville de New York, huit personnes se réfugient dans le sous-sol de leur immeuble. Des tensions et des rivalités apparaissent parmi les rescapés qui survivent grâce aux réserves déclinantes d’eau et de nourriture. Soudain, des hommes en combinaison pénètrent dans l’abri et font feu sur ses occupants. Eva, la seule femme du groupe, va devoir s’endurcir pour survivre à cette menace extérieure…

 

So what ?   ! Et pourtant une musique somptueuse accompagne là aussi une belle image.. Un film assez maitrisé visuellement, un super décors, des acteurs surprenants les deux Michaël (Michael Biehn est exceptionnel, tout comme Michael Eklund).
Michael Biehn
connu pour son rôle de Kyle Reese envoyé par John Connor dans le 1er Terminator
mais aussi pour ses rôles dans les cultissimes Abyss, Aliens le retour, Rock, Planet Terreur...

the-divide-casting.jpg
Un petit huis clos apocalyptique alléchant malgré la filmo du réal (Frontières et Hitman..).
Et ça démarre plutôt bien avec tous ces locataires se retrouvant piégés malgré eux
dans ce sous-sol aménagé par le concierge..
Le film se veut une plongée dans la partie la plus sombre de l'homme lorsqu'il est face à une situation extrême de désespoir..
 et ça tombe bien puisque c'est le cas !

Et
certains vont se révéler de sacrés "trépanés", "tarés" , "cinglés"..,  mais voici l'énorme HIC ! : c'est beaucoup trop long et c'est pas très fin non plus ! le scénario finalement ne décolle jamais et pire ! il est bourré d'incohérence, on s'ennuie ferme dès la moitié du film. (le film dure 2 heures)

Xavier Gens est déjà allé très loin passé la première heure et ne peut donc pas allé beaucoup plus loin. De plus certains dialogues et certaines scènes frôlent (encore) l'illogisme et l'incohérence.
Je pense à l'une des scènes de fin, qui est totalement incohérente par rapport au caractère du personnage (vous verrez..)

Ne vous attendez pas à avoir de réponses par rapport à la petite fille, aux hommes en blanc ou au monde extérieur. La fin en revanche, on la comprend bien mais quelle déception là encore et pourtant il y avait de quoi faire..
 

 

Bref aucune émotion dans ce film (sinon le dégoût), peu de rythme, peu d'intelligence, peu de tout..  Mention spéciale pour la pauvre prestation de Rosanna Arquette, (c'est aussi la faute du personnage qu'elle incarne).

 

Bande-Annonce The Divide


Mais bon, ça reste deux films de série entre B et Z..  pour passer une soirée pépère

devant la TV..


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog Cinéma Putois Blogueur Actualité cinéma
  • Blog Cinéma Putois Blogueur Actualité cinéma
  • : L'actualité du cinéma - le Cinéma des années 90 - les meilleures scènes - les films à revoir.
  • Contact

Bo Film Drive

Suivez le Putois

 

cine90-facebook.png

cine90-youtube.png